NOS BIERES2018-11-22T12:37:17+00:00


NOS BIERES,

DESCRIPTIONS AROMES
ET FLAVEURS

Voici nos créations que vous pourrez retrouver au fil de saison ou pas !

capsule bière the brew xperience

CRAFT BEER NO CRAPT

Nos recettes changent au gré des brassins, le désir d’explorer, de tester, de s’aventurer parfois hors des sentiers battus, alimente notre inspiration, mais vous retrouverez également des titres récurrents, susceptibles de vous séduire tout au long de l’année.

MENDELEÏEV

AMERICAN PALE ALE

MEDIUM  6%


MALT :

Pilsen – Pale Ale

HOUBLON :
Target – Centennial – Mosaic

LEVURE :
US-05

TEST MOI
biere mendeleiev the brew xperience

MEIDELEIEV

AMERICAN PALE ALE

MEDIUM  6%

biere mendeleiev the brew xperience
EBC mendeleiev bière francaise


MALT :

Pilsen – Pale Ale

HOUBLON :
Target – Centennial – Mosaic

LEVURE :
US-05

TEST MOI

La Mendeleïev est une solide American Pale Ale avec tout ce qu’il faut dans son coffre pour te satisfaire les papilles lors de ce rituel extrêmement important, solennel, vital et sacré qu’on appelle l’apéro.
Brassée, comme la Pavlov, avec un joli trio de houblons (Target / Centennial /Mosaïc) et le malt Pilsner qui m’émeut à chacune de ses apparitions, elle se montre plus consistante que sa consœur (elle pèse 6% contre 5 pour la Pavlov et la différence se ressent) et envoie du bois dès le nez avec des arômes prononcés de fruits tropicaux (mangue, passion, melon, ananas, litchi), de mandarine, de fruits des bois et d’abricots. Des notes de céréales, de pain chaud et de résine de pommes de pins concluent ce joli petit bouquet olfactif plutôt prononcé qui te dévoile la personnalité un brin belliqueuse de la Mendeleïev.
En bouche, elle se révèle assez costaude, avec des saveurs appuyées de mangue / pêche / melon / ananas / mandarine qui ont à peine le temps de s’exprimer que les voilà rejointes par une manifestation de malts aux bons gouts de céréales et de pain chaud à la croûte craquante, ce même pain que tu aimais boulotter en entier sur le chemin qui te ramène de la boulangerie et quand tu rentres à la maison, il reste plus qu’un pauvre quignon et ta mère te gronde et t’as plus qu’à retourner en racheter.
Enfin, une amertume résineuse et herbacée, mordante, mais de courte durée, t’attend à la sortie de l’école et t’entraine vers une fin de bouche aux résonances plutôt sèches.
Dans le registre APA aromatique et très délicatement amérisante, à la fois corpulente et accessible, la Mendeleïev se défend très bien et peut sans problème rejoindre l’étagère du haut de votre frigo en quantité industrielle.

PAVLOV

HOPPY PALE ALE

MEDIUM  5%


MALT :

Pilsen – Pale Ale

HOUBLON :
Target – Centennial – Mosaic

LEVURE :
US-05

TEST MOI

PAVLOV

HOPPY PALE ALE

MEDIUM  5%

bg EBC pavlov bière française


MALT :

Pilsen – Pale Ale

HOUBLON :
Target – Centennial – Mosaic

LEVURE :
US-05

TEST MOI

La Pavlov est une hoppy pale ale toute légère (5%) et estivale au point de te faire croire que tu peux encore aller à la plage piquer une tête même si tu la bois en plein hiver et que ça caille bien à l’extérieur. Dès le nez, avec ses arômes marqués et appuyés de houblons fruités et amérisants (Target, Centennial, Mosaic) et son ambiance club Med tropical mangue-passion-ananas-pêche-pamplemousse-litchi-melon, la Pavlov provoque en toi le réflexe d’enfiler ton zlip de bain le temps de la dégustation. Et ce ne sont pas les notes de pain chaud croustillant, de pins résineux, d’herbes vertes et amères, qui vont te faire te rhabiller, bien au contraire et vice versa, enfin, a priori. En bouche, t’es immédiatement pris par la tranquille joyeuseté de cette bière. Très fruitée (mangue, mandarine, passion, ananas, pamplemousse, citron, pêche, litchi), florale, renforcée par les notes croustillantes de céréales (coucou mon malt Pilsner adoré !), la Pavlov te prend par la main et t’emmène en dansant gaiement vers une amertume finale douce et résineuse, sèche et bien verte. C’est une Pale Ale réussie, joliment équilibrée, les saveurs se maintiennent tout du long de la dégustation, le houblon est à la fête jusqu’à la dernière gorgée, bref , la Pavlov s’impose comme indispensable pour l’apéro. En été, elle te désaltère et te rafraichit le gosier. Et à l’automne, elle ramène un peu de soleil et d’insouciance dans le dedans de ton corps.

B. FRANKLIN

PUMPKIN PALE ALE

MEDIUM  6%


MALT :

Blé – Pale Ale – Caramunich

HOUBLON :
Colombus – Willamette

LEVURE :
T-58

TEST MOI
Franklin the brew xperience

B. FRANKLIN

PUMPKIN PALE ALE

MEDIUM  6%

Franklin the brew xperience
EBC franklin bière française


MALT :

Blé – Pale Ale – Caramunich

HOUBLON :
Colombus – Willamette

LEVURE :
T-58

TEST MOI

Au nez, la Benjamin Franklin dévoile direct un équilibre qui provoque bien du plaisir. Fruitée (plutôt agrumes), légèrement caramélisée, elle se révèle impeccablement discrète dans sa manière de nous amener le gingembre. On le sent, il est là, mais ce n’est pas encombrant, ça n’écrase pas les autres saveurs, c’est juste là, tranquille, en mode « faites pas gaffe à moi les gars, chui peinard » et quand on sait combien il est compliqué de gérer dans une bière un invité à la personnalité telle que celle du gingembre, croivez-moi que cette odeur toute en modération est hautement rassurante. On sent également une subtile note de fumé/rôti/grillé et mon tout est enrobé dans une petite douceur sucrée toute citrouillée.
Et en bouche, tout ce que tu étais en train de te dire à propos du dosage du gingembre se vérifie dès la première gorgée : c’est parfait ! J’ai bu des bières au gingembre où y’avait beaucoup trop de gingembre. J’ai bu des bières au gingembre où y’avait carrément pas assez de gingembre. Mais je n’avais – de mémoire – encore jamais bu de bière au gingembre avec un équilibre si impeccable. L’épice est là présente, relève un peu la légère acidité de la Benjamin Franklin, zone un tantisoit en fin de bouche, picote doucement la langue et les papilles mais sans jamais en faire trop, sans prendre le dessus sur les autres saveurs, sans écraser les pieds de ses coreligionnaires aromatiques. C’est vraiment super bien dosé.
À part le gingembre, la bière offre des saveurs d’agrumes (pamplemousse/oranges amères/citron), de caramel, de biscuit. Elle bénéficie d’une petite rondeur douce et sucrée que j’attribue à la citrouille. Et elle se termine par une sacrée nomdidiou d’amertume résineuse, herbeuse, très prononcée, assez longue, bien marquée, que la petite note acidulée finale met encore plus en valeur.
Mais attends, ce n’est pas fini. Quand t’as dégluti, voilà qu’un petit retour délicatement fumé vient te faire du gringue et te reste en bouche comme si la Benjamin Franklin était une bière de blé fumé ambiance Märzen ou Grätzer.
On est donc clairement sur une bière au profil atypique, complexe, subtil, tout en restant très accessible et dans une certaine légèreté (elle a le bon goût de ne pas dépasser les 5% ce qui est parfait pour l’apéro). Son originalité réveille nos papilles et les voilà qui se frottent les yeux en se demandant ce qui leur arrive. Ce qui n’est pas si fréquent.

VOUS SOUHAITEZ VOUS PROCURER NOS BIÉRES ARTISANALES ?